Le DAHL AUX LENTILLES CORAIL : UNE SOUPE QUI A DU CORPS

Détox ne rime pas systématiquement avec bouillon clair… Et ventre affamé ! Bien au contraire… En consommant un dahl aux lentilles, je peux facilement passer ma journée à travailler… Sans tourner de l’oeil et fonctionner au radar.

Voici sa recette tirée de mon ouvrage : Je mange des soupes détox… Et ça me fait du bien (Editions Marabout)

Pour 4 personnes :

Faire cuire 300 g de lentilles corail 10 à 15 mn dans un grand volume d’eau chaude. Les égoutter. Faire rissoler 2 petits oignons et 1 gousse d’ail dans 2 cuillères à soupe d’huile d’olive. Ajouter 2 tomates pelées et coupées en morceaux, une cuillère à café de curcuma et une cuillère de curry. Verser l boîte de lait de coco et les lentilles corail précuites sur cette préparation. Mouiller avec de l’eau pour donner la consistance d’une soupe. A votre convenance. Couvrir et laisser frémir pendant 10 mn pour terminer la cuisson. Au moment de servir, saupoudrer de poudre de coco et de feuilles de coriandre fraîche.

couverturesoupesdetox

 

 

Publicités

A 4 quatre pattes, mais nourris au bio

Mon chien et mon chat sont tous les deux des carnivores. Même si j’ai tendance à l’oublier. Donc j’arrête de les gaver de céréales qui ne sont pas vraiment adaptées à leurs organismes respectifs. Pour éviter toute réaction digestive intempestive liée à ce « come back culinaire“, j’achète une box « Passez au bio“. En 7 jours, ils pourront retrouver une alimentation biologique sans composant chimique. Box Farrah, 9,90€, dans les magasins Bio (Naturalisa, La Vie Claire et surtout Biocoop).

Passez-au-Bio-cat-sansfond.png

Une coupe pour la « Cup“

 

 

Il y a des jours “sans“ et des jours “avec“. Durant mes jours “sans“, j’aimerai prendre mon cours d’aqua gym sans prendre le risque d’une infection qui pourrait me mener à un choc toxique. Mes tampons, je les jette par dessus la jambe. Et je teste la “cup“. La “cup“, qu’est-ce que c’est ? Une petite cloche en silicone médical, hypoallergénique, non traité et non coloré. Il suffit de la plier en deux pour la placer en un tour de main. Elle s’adapte parfaitement à ma morphologie en adhérant sans pression à mes parois. Elle s’enlève aussi facilement grâce à un petit embout. Il suffit que je glisse mon doigt. Je peux la garder durant 8 heures d’affilée car on ne perd pas plus de 60 ml de sang durant le temps de chaque menstruation. Après utilisation, je la vide et je la rince. Puis je la range dans son étui. Et il suffira que je la fasse chauffer quelques instants dans de l’eau bouillante avant de la réutiliser le mois suivant. Je peux choisir la taille 1 pour les petits flux ou si je n’ai pas encore eu d’enfant. Un flux plus important ? Et j’opte pour la taille 2. Plus d’odeur désagréable non plus car le flux n’est plus en contact avec l’air. Son utilisation me permettra de faire une économie de 100 € par an et de protéger la planète, sachant que 4,5 milliards de protections sont rejetées dans la nature qui s’en passerait bien, non ?

Vous trouverez des “cups“ sous les marques Be’Cup (en grande surfaces), Luna Copine (en Biocoop), Meluna, EasyCup ou Lady Cup, Miss Cup.

sterilisateur-misscup
La cup Miss Cup est proposer avec un stérilisateur

 

Photos : Miss Cup

Soupe de tomates à la Madérienne

Soupe de tomate madere2.JPG

Je continue ma cure détox. Avec une soupe à la tomates tiré de mon livre : Je mange des soupes détox et ça me fait du bien (Editions Marabout). Comme à Madère, cette île portugaise au large de l’Atlantique, je la cuisine pour 4 personnes.

Je plonge 800 g de tomates dans de l’eau bouillante. Je les pèle, les épépine et les taille en dès. Je fais revenir un oignon dans 2 cuillères d’huile d’olive. J’ajoute mes tomates. Je les saupoudre d’origan. Et je les fais revenir 4 à 5minutes.

Je fais pocher 4 oeufs dans de l’eau bouillante. Je verse ma soupe de tomates épaisses dans des bols. Je dépose un oeuf au centre. Je sale et je poivre à ma convenance. Et je déguste.

 

Première recette de soupe détox

Tirée de mon guide « Je mange des soupes Détox… Et ça me fait du bien“ paru aux Editions Marabout, voici une recette facile et délicieuse que vous pourrez déguster dès ce soir.

La soupe de topinambour :

Peler 500 g de topinambours, puis les blanchir 3 à 4 minutes dans un litre d’eau bouillante. Jeter cette première eau. Eplucher 2soupe-de-topinambour pommes de terre et les couper en cubes.Puis, les plonger avec les topinambours dans un l d’eau bouillante. Ajouter un bouillon cube de légumes bio. Laisser cuire 20 mn. Mixer la soupe. Ajouter un filet d’huile de noix. Saler poivrer.

Vous pouvez servir cette soupe avec des noix de Saint Jacques ou 2 tranches de bacon anglais frits.

 

 

JE FAIS LA CHASSE… AUX MOUSTIQUES !

Comme vous, je suis harcelée par des moustiques. Quelques astuces pour dormir sans être piquée. Et sans m’intoxiquer à l’insecticide !

Cette année, les moustiques sont de sortie. Et ils pullulent. La pluie qui nous a copieusement arrosés au printemps, a laissé des poches d’humidité un peu partout qui ont favorisé le développement de l’espèce. Résultat : les femelles qui doivent se nourrir tous les 4 à 5 jours pour le développement de leurs oeufs, sont assoiffées de mon sang. Qu’est-ce qui me rend si attrayante ? L’émission de CO2 que produit ma respiration d’abord. Mais pourquoi suis-je un catalyseur à moustiques alors que mon conjoint ne les attire pas ? Parce que je suis une femme et que les moustiques adorent les peaux qui renferment des œstrogènes. C’est pourquoi ils ou plutôt “elles“ raffolent des femmes enceintes qui constituent un met de choix. Mais ce n’est pas tout. Les moustiques ont une petit faible pour la sueur. Avis donc aux femmes ménopausées qui souffrent de bouffées de chaleur ! Quand il fait chaud, ma chambre risque donc de devenir un champ de tir. Les femelles moustiques se délectent aussi des peaux qui sentent bon l’acide lactique et les acides gras. Gare à moi si j’ai quelques kilos de trop ! Je serai une cible de poids pour elles. En France, les moustiques sont censés ne pas transmettre de maladies, l’espèce commune étant le Culens Pipens. C’est sans compter le Moustique Tigre qui a désormais élu domicile en Corse, dans tout le sud de la France et dans les Alpes (région où il est d’abord apparu). 30 départements sont touchés cet été. Et seules, les régions de Bretagne, du Nord Picardie et de la Champagne Lorraine et Ardennes ne sont pas encore colonisées par cette espèce susceptible de transmettre la dengue et le chikungunya. Et cela ne devrait pas durer car le moustique tigre a été détecté en Ile de France et il infeste déjà l’Alsace et la région de Belfort. Qui porte la responsabilité de cette nouvelle invasion ? Chacun d’entre nous car elle est directement liée au réchauffement de la planète et au changement climatique. Donc, désormais, je me protège en prenant des mesures naturelles :

Quelques conseils pour se prémunir des piqûres de moustiques :

  • Certains médicaments et les parfums seraient des facteurs attirants. J’évite donc de me parfumer avant d’aller me coucher.
  • Les moustiques sont des noctambules. Si je sors la nuit, je porte des pantalons et des chaussures couvrantes pour éviter qu’ils ne grignotent mes chevilles.
  • Ils adorent les teintes foncées. Je sélectionne des vêtements clairs, notamment des pantalons de couleurs vives.
  • Je pose des moustiquaires aux fenêtres ou au-dessus de mon lit.
  • J’installe un bac de géranium devant les ouvertures. Ils détestent leur odeur.
  • Je veux me prémunir de leurs piqûres sans m’intoxiquer à l’insecticide chimique (DEET). Je vaporise généreusement un répulsif à base de plantes et d’huiles essentielles sur mes vêtements et ma peau. Plusieurs marques proposent des complexes à base d’huiles essentielles : Puressentiel Spray anti-pique double action pour prévenir ou apaiser les piqûres :  RevelEssence en formule Bio (www.revelessence.com) ; Roll On Stop Tique de D.Plantes à passer directement sur la peau, un répulsif qui apaise également les piqûres ; Biovectrol naturel qui peut être utilisé dès l’âge de 6 mois ; Stop Moustique E2 Essential Eléments composé d’huile essentielle de cataire, dix fois plus puissante que le DEET mais aussi de pyrèthre, un répulsif végétal et d’huile essentielle d’armoise annuelle connue pour son action contre le paludisme.
  • Et si j’ai été piqué ? Pour éviter de me gratter et d’avoir une réaction allergique à la salive de moustique urticante, je m’enduis de crème au calendula (Welleda).

FAITES LA FÊTE A LA RÉCUP…

Ce week-end, c’est la fête de la recup, à la Halle des blancs manteaux, 48 rue vieille du temple. Un grand tour d’horizon de solutions concrètes qui me permettent de réemployer mes objets usuels avant de les envoyer au recyclage ou, pire, à la poubelle.

J’ai besoin d’un grille pain ? J’en pioche un dans le tas de l’entrée et je me rends sur l’un des ateliers pour essayer de le réparer. Et je repars avec le rescapé sous le bras.

Mais je peux aussi m’initier à la couture et apprendre à fabriquer une jupe avec des rebuts de tissus. Ou je confectionne un plat subtil avec les invendus du marché. Et si je transformais un pneu usagé pour en faire un siège ? Pas mal comme idée !

A l’étage, c’est du sérieux ! Et je peux assister à des conférences sur le thème de la récup…

Entrée gratuite